La Coulée Verte à Epernay, un chantier écologique dans la gestion des eaux pluviales

Si vous allez vous promener à la Coulée Verte d’Epernay du côté de l’Eglise Saint-Pierre, vous avez dû remarquer que les lieux ont été magnifiés par des travaux de végétalisation tout autour de la bâtisse, l’aménagement du parvis et la création d’une piste cyclable. Ce chantier a été mené de main de maître par ARTOPIA durant plusieurs mois.

Petit retour sur cette opération hors norme

« Après avoir réalisé les Promenades 1 et 2 de Reims, nous avons répondu à l’appel d’offre d’Epernay pour l’aménagement de la seconde phase de la Coulée verte qui s’est achevée en janvier » explique Thibault Fouchart, Responsable d’exploitation Travaux.

Un chantier important qui a mobilisé une équipe de 10 personnes en moyenne d’août 2021 à janvier 2022 pour la partie création et aménagement. « Il ne nous reste qu’à poser le gazon au printemps. »

La particularité de ce projet repose sur la gestion des eaux pluviales sur tout le site. « Après avoir fait le terrassement, nous avons réalisé les fonds de formes avec la création des structures de réservoirs favorisant le renvoi des eaux pluviales vers les nappes phréatiques et non vers les égouts. C’est un vrai concept innovant dans la gestion écologique des eaux » poursuit Thibault.


Au grand projet de grands moyens

Près de 2500 m3 de terre végétale, 667 m² de dallage devant l’église et 1500 m² d’enrobé pour les pistes cyclables ont été posés. « Nous avons installé des dallages en pierre de comblanchien durant 3 mois. Nous avons aussi planté 89 arbres, 1255 arbustes, 3000 vivaces, 500 rosiers. » Du mobilier urbain et une pergola ont parfait le projet afin d’offrir aux promeneurs un site agréable à vivre.

« Nous avons veillé à soigner la finition de ce projet sous la supervision d’un architecte externe. Chaque détail avait son importance. Tout cela dans un temps record car nous devions finir l’essentiel avant fin janvier malgré une météo peu favorable en fin d’année jusqu’à l’entrée en 2022 » poursuit-il.


Une programmation des travaux bien orchestrée

« Chaque étape de ce chantier a été pensée pour ne pas refaire ce qui avait déjà été livré. Par exemple quand nous avions fini les dallages, il était impossible de repasser dessus avec les engins. Nous avons donc dû être très rigoureux dans notre organisation. »